Objectifs de recherche




Contexte de recherche

Les terrains agricoles occupent 40% de la surface terrestre en Europe. Ils jouent un role important en tant qu'habitat de nombreuses espèces de plantes et d'animaux sauvages. De surcroit, ces espèces contribuent à la production agricole du fait des services qu'ils fournissent, par exemple la pollinisation ou le controle des ravageurs de cultures. Cependant, les paysages agricoles ont rapidement changé durant les dernières décades. La production est devenue de plus en plus spécialisée, laissant place à des paysages dominés par un petit nombre de cultures. Et dans la plupart des régions, on a observé une augmentation de la taille moyenne des parcelles. Quels sont les effets de cette diminution de la diversité et de la complexité des cultures sur la biodiversité et les services ecosystémiques?

Nous savons déjà que les paysages agricoles qui contiennent plus d'habitats semi-naturels sont associés à une biodiversité plus élevée et de meilleurs services ecosystémiques. Cependant, les politiques agricoles qui encouragent la mise en place de bandes enherbées ou de haies entre les parcelles nécessitent de sacrifier une partie de la surface de production, ce qui est souvent difficile. Il a été suggéré que l'hétérogénéité spatiale des cultures elles-mêmes aurait peut-être un effet positif sur la diversité des plantes et des animaux sauvages et sur les services ecosystémiques. Cependant, cette question n'a encore jamais été étudiée à l'échelle européenne. Si ces effets de l'hétérogénéité des cultures sont avérés, il sera alors possible d'envisager la mise en place de nouvelles orientations de gestion des paysages agricoles plus acceptables économiquement, socialement et culturellement.

 

Objectif de recherche

Le but de FarmLand est d'étudier dans quelles mesures des modifications de la composition et de la configuration des cultures sont possibles (voir figure ci-dessous) et si de telles modifications pourraient avoir un effet bénéfique sur la biodiversité et les services ecosystémiques des paysages agricoles. Cela n'a encore jamais été étudié à une si grande échelle et en utilisant une approche si intégrée.

 

Principales questions de recherche

De façon à atteindre cet objectif, FarmLand pose les questions suivantes:

  1. Quelle est la relation entre systèmes de cultures et hétérogénéité des cultures?
  2. Quelle est la relation entre les perceptions des agricultuers et les systèmes de cultures?
  3. Comment les agriculteurs percoivent-ils l'hétérogénéité des cultures, la biodiversité et les services ecosystémiques?
  4. Est-ce que l'hétérogénéité des cultures influence la biodiversité agricole?
  5. Est-ce que l'hétérogénéité des cultures influence les services de régulation (pollinisation, controle biologique), les services de support et les services culturels?
  6. Quelles mesures de la biodiversité agricole sont les plus fortement corrélées avec les services ecosystémiques?
  7. Comment pouvons-nous construire collectivement des orientations envisageables pour la gestion des paysages agricoles?

Approche de recherche

Pour répondre à ces questions, FarmLand développe une approche multi-disciplinaire, multi-région et multi-taxa:




Farmland © 2016-2017 - Tous droits réservés